ACCUEIL BLOG La cuisine de ma mère – Youssou N’dour

La cuisine de ma mère – Youssou N’dour

2
senegal-cuisine-intime-et-gourmande

« Sénégal – Cuisine intime et gourmande » de Youssou N’dour

C’est avec grand plaisir que je vous parle aujourd’hui du livre « La cuisine de ma mère » de Youssou N’dour, connu aussi sous le nom « Sénégal – Cuisine intime et gourmande« , paru en 2002. . Il s’agit d’un livre de recettes mais pas seulement. Je vous embarque donc pour le découvrir.

senegal-cuisine-intime-et-gourmande 

Odeurs, saveurs, souvenirs d’enfance

Youssou N’dour revient un peu sur son enfance, sa famille, son attachement à sa grand-mère (Mame Marie Sène). Il revient aussi sur sa vocation pour la musique qui s’est révélée chez lui alors qu’il était très jeune et que son père, qui n’est pas issue d’une famille de griots contrairement à sa mère, rêvait qu’il fasse des études au lieu de chanter.

Ce qui est passionnant c’est qu’à travers les pages, recettes, photos d’ingrédients locaux, descriptifs de marché mythiques tels que Soumbedioune, Tilène, photos de Sokhna sa maman avec son beau henné 🙂 et ses vêtements aux motifs colorés, Youssou N’dour fait connaître et donne envie de découvrir, voire de redécouvrir le Sénégal.

Ce livre, c’était une façon pour Youssou N’dour de partager une autre de ses passions après la musique : la gastronomie sénégalaise. Comme il le dit si bien c’est au Sénégal et notamment dans les plats sénégalais qu’il puise son inspiration. Mais c’était aussi le moyen pour lui de « mener un projet commun avec sa mère Ndeye Sokhna » et de lui rendre hommage encore une fois, mais cette fois surtout pour sa cuisine.

            « Impossible de passer quelques jours loin des arômes qui ont imprégné mon enfance : ils sont mon oxygène, mon inspiration. » Youssou N’dour

 youssou-ndour-la-cuisine-de-ma-mere

Au fil des pages (au début du livre notamment où on a droit à une belle préface de Youssou N’dour), on se rend compte que pour Youssou N’dour les odeurs de bons plats sont quasi indissociables avec les souvenirs d’enfance. En plus des plats de sa maman ou de proches, il se rappelle et nous parle des délicieux amuse-bouches achetés à des vendeuses (« mère accras ») ou des poissons grillés préparés entre bandes de copains. Et c’est tout cela qui vous transporte vous aussi car vous rappelant les souvenirs d’enfance encore plus si vous êtes loin du pays.

la-cuisine-du-senegal-youssou-ndour 

Photographie et style d’écriture 

Alors que les photos d’une qualité exceptionnelle sont d’une photographe nommée Isabelle Rozenbaum, ce qu’il faut noter concernant le texte est que même si le fond est de Youssou N’dour ce n’est pas vraiment lui qui écrit. Le texte est rédigé par trois personnes : Laurence Touitou, Eric Chenebier et Caroline Fait.

Laurence Touitou serait l’auteur de quelques livres de recettes, dont « La cuisine tex-mex » et « Carnet de recettes d’une femme du monde ». Eric Chenebier est quant à lui l’auteur de multiples ouvrages pour la jeunesse. Caroline Fait est auteure et éditrice, elle a notamment travaillé aux éditions La Martinière où a paru ce livre de Youssou N’dour.

le-livre-la-cuisine-de-ma-mere-youssou-ndour

On a droit donc à des recettes très bien écrites, faciles à lire et très détaillées.
Pour le thieboudienne par exemple ce n’est pas moins de 5 pages qui lui sont consacrées. Vous aurez aussi droit à deux recettes de thieboudienne, l’une simple l’autre avec « souwer », cette sauce aux oignons et à la tomate à laquelle on rajoute de délicieuses petites boulettes de poisson frites. Mais le graal dans ce livre, Youssou N’dour l’accorde au Ataya (le thé à la sénégalaise). La recette de cette boisson, qui peut paraître si simple à faire, n’occupe pas moins de 5 pages dans le livre. Youssou N’dour nous montre ainsi que cette boisson, plus que du thé, est tout un rituel chez les sénégalais.

Mes recettes coups de cœurs 

la-cuisine-de-ma-mere-youssou-ndour

Naturellement quand on ouvre un livre de Cuisine du Sénégal il y a bien des recettes qu’on s’attend à voir (le Mafé, le Thieboudienne, le Yassa, le jus de Bissap, le jus de Bouye…), puis il y a celles qui nous surprennent. Me concernant je salivais quasiment en découvrant la recette du jus de corossol, celle des gambas grillés ou encore celle des beignets tiopati même si je la connaissais déjà.

cuisine-du-senegal

cuisine-senegalaise

Vous l’aurez donc compris : je vous recommande vivement ce livre de Cuisine du Sénégal, que vous vous y connaissiez déjà en cuisine sénégalaise ou que vous soyez débutant. Il est complet, détaillé, facile à lire. Il existe d’autres livres de cuisine sénégalaise tels « Cuisine sénégalaise » de Joséphine N’diaye Haas (2004), « La cuisine du Sénégal » de la journaliste culinaire Coumba Diop, plus récente (2010) avec de très jolies photos. Mais me concernant mon coup de cœur est pour celui de Youssou N’dour car je trouve que les recettes sont plus authentiques.

senegal-cuisine-intime-et-gourmande-youssou-ndour

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture, les plus passionnés d’entre vous sauront où le trouver. Si vous souhaitez avoir d’autres détails sur le livre, n’hésitez pas à me poser vos questions. C’est avec plaisir que j’y répondrai 🙂

Je vous serai reconnaissante si vous m’aidez à diffuser cet article en le partageant avec vos proches.

Si vous voulez publier mes articles sur votre site envoyez-moi un mail sur contact@senecuisine.com pour en discuter.

AUTRES ARTICLES ET RECETTES

0

0

2

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour. Je ne savais pas que Youssou avait écrit un livre faisant référence à la cuisine sénégalaise en général. Merci pour l’information et pour le partage, sa à l’air très instructif. Au passage votre blog est super, j’adore.

Laisser une réponse